PaySud mag





01/05/2021

La mairie de Bordeaux communique:

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux ; Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole ; Mathieu Hazouard, adjoint au maire chargé des Sports ; Patrick Seguin, président de la CCI ; Alain Giresse et François Grenet, anciens joueurs, Saïd Ennjimi, président de la Ligue Nouvelle-Aquitaine de Football ; Philippe Saïd, président du Comité Régional Olympique et sportif et Jean Didier Lange, ancien président du club, se sont réunis aujourd’hui samedi 1er mai à l’Hôtel de ville de Bordeaux pour constituer un « Comité de soutien et de vigilance ».
******
Ils tiennent à affirmer au propriétaire actuel du club, aux candidats repreneurs, aux supporters et plus largement à l’ensemble des personnes attachées au club des Girondins de Bordeaux, la mobilisation des acteurs politiques, économiques et sportifs pour sauver sportivement et financièrement le club.
Ils réaffirment leur souhait que le repreneur soit porteur d’un véritable projet sportif et d’un nouveau mode de gouvernance du c
Le « Comité de soutien et de vigilance » est persuadé qu’un modèle sportif nouveau peut émerger de la crise que traverse le club.
Il souhaite que celui-ci repose notamment sur :
- des acteurs locaux, attachés à leur territoire, prêts à s’engager durablement,
- des investisseurs, nécessaires à l’ambition sportive, mais éloignés d'une vision spéculative et proches des acteurs de terrain,
- d'anciens joueurs qui ont incarné l’histoire des Girondins et des supporters qui voudront s’impliquer,
- des relations de confiance avec la Ville et la Métropole, propriétaire du centre de formation et du stade,
- une culture territoriale irrigant aussi le football féminin et le football amateur,
- une formation privilégiée et plus ancrée dans le territoire régional.
Ces orientations indispensables à la pérennisation financière et sportive du club des Girondins de Bordeaux seront portées auprès de l’actionnaire.
Le « Comité de soutien et de vigilance » lance par ailleurs un appel à la mobilisation de tous qui sera diffusé dans la presse régionale.

01/05/2021

La CEAPC qui vient de présenter ses résultats 2020 s'affirme plus que jamais engagée au service de ses clients et du territoire, pour relever le défi de la reprise économique

Dans un contexte sans précédent en 2020, la Caisse d'Epargne Aquitaine Poitou-Charentes a mobilisé l'ensemble des équipes pour assurer un service et un suivi auprès de ses 1,3 million de clients, tout en délivrant des résultats commerciaux solides. Agences et Centres d'Affaires maintenus ouverts, mise en place d'un plan de soutien de l'activité économique de proximité (dont le PGE et un plan de solidarité aux Hôpitaux Publics), création du fonds Rebondir Nouvelle-Aquitaine (renforcement des fonds propres des entreprises) ou encore soutien aux associations locales via le Fonds de Dotation de la CEAPC. Autant de moyens mis en œuvre qui ont trouvé écho auprès des clients dont 80% s'estiment satisfaits à fin 2020. Les bonnes perspectives qui se dessinent pour 2021 confortent la Caisse d'Epargne dans sa volonté de poursuivre ses actions structurantes et engagements sociétaux sur le territoire en s'appuyant sur une gouvernance forte, mixte et renouvelée.

  • Des résultats commerciaux solides
- Un résultat net en légère baisse à 84,4 M€, des encours d'épargne et de crédit, respectivement en croissance de +9,9% (à 34,9 milliards d'€) et de + 5,9% (à 22,2 milliards d'€)
- Une solidité financière avec des capitaux propres consolidés à 2,627 milliards d'€ et une solvabilité améliorée avec un ratio de 21,5% (+0,5pts vs 2019)
- Un Produit Net Bancaire (PNB) à 480 M€ (- 1,6% vs 2019) avec un coefficient d'exploitation de 67%
- Des frais de gestion maîtrisés à hauteur de 321 M€ (-2%), un coût du risque représentant 39 M€ (+73%)

On note par ailleurs que en dépit de la crise sanitaire 100% des agences et Centres d'Affaires maintenus ouverts et qu'il a été mis en place un dispositif de rendez-vous client par visio. La politique de recrutement a quant à elle été soutenue (162 CDI + 62 alternants embauchés en 2020).
L'autre fait majeur est la mise en place d'un plan de soutien de l'activité économique de proximité.
La CEAPC décèle des perspectives encourageantes pour 2021, la Banque de France prévoyant 5 à 6% de croissance en 2021, les tendances du 1er trimestre pour la CEAPC étant bonnes.
• La satisfaction des clients progresse, notamment sur le marché des entreprises
• L'activité de crédit qui reste soutenue sur tous les marchés (+28% sur le crédit immobilier, +26 % sur le crédit à la consommation, +13% sur les marchés de la BDR vs T1 2020) et des encours de collecte qui restent historiquement élevés .
Jérôme Terpereau, président du Directoire de la CEAPC commente :
« Notre conviction est qu'une Banque Régionale comme la Caisse d'Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, acteur majeur sur des activités essentielles, se doit d'être encore plus utile dans les périodes les plus difficiles. Cette année a montré toute la mobilisation des équipes pour répondre aux demandes de nos clients, notamment les plus touchés par la crise, tout en continuant d'investir dans des projets sur le territoire, notamment les énergies renouvelables, les infrastructures de santé et de loisir et dans les nouvelles technologies. 80% de nos clients ont fait part de leur satisfaction, témoignage de la confiance de nos interlocuteurs et encouragements pour notre entreprise afin d'aborder 2021 avec optimisme et engagement » .

(D'après le communiqué)






29/04/2021

Quelque 19 associations girondines s'occupant des personnes handicapées se mobilisent pour dénoncer les disparités de traitement dont elles sont victimes suite aux mesures découlant du Ségur de la Santé. Les 19 organisations girondines mobilisées représentent 7 000 salariés au total et 25 000 personnes accompagnées. Elles expriment leur désarroi dans une lettre ouverte au Premier ministre, au ministre de la Santé, à la secrétaire d'Etat auprés du Premier ministre chargée des personnes handicapées. Le collectif a fait part de ses préoccupations au cours d'une conférence de presse à Eyzines (33).
Un courrier est également adressé à l’ensemble des députés et sénateurs de la Gironde ainsi qu’au président du Conseil départemental de la Gironde et au directeur général de l’ARS. L'information est également développée en direction des salariés des organisations mobilisées ainsi qu’auprès des personnes et des familles. Un rassemblement devant la préfecture est projeté pour le début mai.
Pour les 19 associations le secteur du handicap est le "grand oublié". Elles constatent:
"Le Ségur de la santé, consultation des acteurs du système de soin français, s’est déroulée du 25 mai 2020 au 10 juillet 2020. Elle a donné lieu, autour de 4 axes de travail à 33 mesures pour améliorer le fonctionnement et l'organisation du système de soins et notamment à la constitution d’une enveloppe de 7,5 milliards pour les personnels paramédicaux (infirmiers, aides-soignants) et autres non médicaux (agents techniques, administratifs…). Une somme dédiée en majorité à financer une hausse de salaire dite « socle » de 183 euros net mensuels pour l'ensemble des personnels des hôpitaux et des Ehpad publics, une majoration de 160 euros net mensuels pour ceux des Ehpad privés, mais aussi de nouvelles majorations pour les heures supplémentaires et le travail de nuit. Elle a cependant écarté les acteurs qui, sous statut privé à but non lucratif, oeuvrent dans le soin. Fin 2020, le gouvernement a missionné Michel Laforcade pour compléter les actes du Ségur mais la revalorisation salariale a été étendue au secteur privé à but non lucratif de manière très limitée. Les établissements du champ du handicap en étaient toujours exclus. Un rattrapage est intervenu depuis le 1er avril pour les personnels des services à domicile et le 13 avril le gouvernement a annoncé l’augmentation des salaires, uniquement pour le personnel soignant, du champ du handicap".
Dans la lettre aux ministres les associations estiment "urgent d'agir". Elles réclament la généralisation des mesures du Ségur à tous les professionnels du champ du handicap "avec une revalorisation salariale forte, immédiate, inconditionnelle et rétroactive identique à celle octroyée aux autres secteurs".

26/04/2021

Comme d'autres grands rendez-vous, le Biarritz Piano Festival s'annonce pour cet été 2021 du 22 juillet au 13 août.
Après une onzième édition "revue et ajustée" qui avait permis, en dépit des contraintes sanitaires de l'été 2020, de présenter 11 concerts intenses et distancés, Thomas Valverde, le directeur artistique du Festival, a souhaité renouer avec l'ambition d'une programmation riche et ambitieuse :
"En 2021, la pandémie est toujours là. Elle nous a coupés tous dans notre élan, réduit nos relations sociales au minimum, privés d’ouverture sur le monde, nous a fait nous reclure sur nous-même. A contrepied cette tendance, nous avons imaginé une 12ème édition renforcée. Nous devons nous organiser, résister et s’adapter pour défendre ce que nous aimons."
Le Festival prendra ses marques dès le 22 juillet et investira l’emblématique salle de la Gare du Midi de Biarritz, qui de par sa taille, permettra d'accueillir un public plus nombreux, tout en continuant de respecter scrupuleusement les règles de distanciations sociales encore en vigueur. A l'affiche de cette première soirée, « Bach Mirror », le nouveau programme du duo formé par Thomas Enhco et Vassilena Serafinova.
Puis, le pianiste japonais Nobuyuki Tsujii, aveugle de naissance, sera de retour après un concert de clôture en 2018 qui s'était conclu par une chaleureuse standing ovation.
Le contrebassiste Kyle Eastwood viendra quant à lui accompagné de son groupe pour présenter son dernier album, « Cinematic ».
Enfin, en clôture, le festival recevra pour la première fois le pianiste polonais Rafal Blechacz, prix Chopin en 2005. Artiste du label Deutsche Grammophon, Rafal fait preuve d’une maturité et d’une virtuosité étonnante, sans jamais être ostentatoire. À 33 ans seulement, il est considéré comme l’un des maîtres du piano.
A ne pas manquer également, une soirée exceptionnelle au Théâtre du Casino avec un trio de prestige : Alexandre Kantorow (Grand Prix Tchaikowsky en 2019 et doublement couronné aux Victoires de la Musique en 2020...) revient pour la 4e fois au festival, cette fois accompagné de la violoniste Liya Petrova et du violoncelliste Aurélien Pascal, pour interpréter le phénoménal trio de Tchaikowsky.
Dans la salle historique du festival, la magnifique rotonde de l’Espace Bellevue, les concerts en soirée y seront doublés afin de pouvoir, comme l’an passé, accueillir un public plus nombreux tout en respectant les règles de distanciations sociales. En surplomb de l’océan et de la grande plage de Biarritz, joueront Béatrice Berrut, Vadym Kholodenko ou encore Kotaro Fukuma ou Célia Oneto Bensaïd.

Voir le détail du programme

22/04/2021

La mairie de Bordeaux communique:
"Le sort des Girondins de Bordeaux désormais entre les mains du Tribunal de commerce

Le Tribunal de commerce vient d’être saisi des difficultés financières du Football Club des Girondins de Bordeaux.

Pierre Hurmic maire de Bordeaux prend acte de la décision de King Street de ne plus soutenir le club :

« Ce n’est malheureusement pas pour moi une grande surprise.

Le plan de reprise du club, contre lequel j’avais voté en 2018, ne paraissait pas, dès le début, en mesure d’assurer sa pérennité.

Cela paraît chose confirmée aujourd’hui.

Une page va devoir être tournée.

Tout devra être fait pour mettre en place une solution assurant la pérennité de ce club.

Tous ses soutiens, partenaires et supporters devront se montrer solidaires et vigilants pour que la belle aventure sportive des Girondins de Bordeaux, engagée il y a 140 ans, se poursuive ."



Paysud Mag. Responsable: Gilbert Garrouty, journaliste
Contact:info@paysud.com