PaySud mag





29/05/2020

La chambre d'agriculture de la Gironde annonce qu'il se tiendra selon une nouvelle formule dans la semaine du 31 août au 4 septembre

L’édition 2020 du Concours de Bordeaux – Vins d’Aquitaine devait initialement se tenir le samedi 18 avril au Palais des Congrès de Bordeaux. La situation sanitaire dans laquelle se trouve le monde et plus particulièrement les mesures de confinement prises par le Gouvernement ont contraintes la Chambre d’Agriculture de la Gironde, organisatrice de l’évènement, à reporter la tenue de la dégustation.

Pour autant, le Concours de Bordeaux est un évènement majeur pour la filière viticole car il permet aux viticulteurs médaillés de valoriser leurs vins, de conforter leurs marchés ou d’en développer de nouveaux en France comme à l’étranger.
C’est dans ce contexte, que la Chambre d’Agriculture de la Gironde, après avoir pris l’avis unanime de toute la filière (interprofession, syndicats, négociants, coopératives…), a décidé d’organiser le Concours de Bordeaux la semaine du 31 août au 4 septembre.
Réunir près d’un millier de personnes ne sera sans doute pas possible, c’est pourquoi le concours prendra une forme exceptionnelle pour sa 64ème édition. Les jurys seront décentralisés sur plusieurs sites et plusieurs sessions de dégustation journalières seront organisées. Le programme complet des dégustations sera bientôt disponible sur www.concours-de-bordeaux.com
La Chambre d’Agriculture de la Gironde met tout en oeuvre pour que la rigueur et la fiabilité dont a toujours fait preuve l’organisation du concours ne soient en rien altérées par le nouveau dispositif mis en place.

27/05/2020

La Cour des Comptes vient, dans un rapport, d'épingler la MSA (Mutualité Sociale Agricole), deuxième, par son importance, régime de protection sociale. Elle écrit notamment:
Alors que va s’engager la négociation d’une nouvelle convention d’objectifs et de gestion avec l’État, il convient de préparer l’avenir de la MSA en rationalisant son organisation interne, en réformant sa gouvernance et en effectuant les rapprochements nécessaires avec le régime général de sécurité sociale, dans l’intérêt même du service rendu à ses assurés".
La Cour estime qu'il s'agit d'un régime de protection sociale "en déclin structurel". Elle constate:" La base professionnelle de la MSA se réduit inexorablement. La population des non-salariés décline de manière continue tandis que celle des salariés stagne. Les salariés sont ainsi devenus majoritaires. Or ils bénéficient des mêmes prestations que les salariés du régime général, ce qui pose la question du maintien d’un régime distinct."
Le projet gouvernemental de réforme des retraites pour le moment en sommeil, ne paraissait pas vouloir intégrer le régime agricole auquel la profession est très attachée. Il semble cependant que dans certaines sphères, on aimerait qu'il en soit autrement...

22/05/2020

Même lorsque le COVID-19 ne sera plus qu'un mauvais souvenir,il faudra sans doute prendre en compte l'intérêt d'une extension d'un Salon traditionnel sur le Net. Selon les chiffres communiqués par le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, la formule virtuelle a été un succès. Les estimations sont les suivantes:
-230 000 personnes directement touchées depuis l’annonce du 13 mai via les réseaux sociaux dont on peut considérer que cela correspond au nombre habituel de visiteurs de la Foire Internationale et du Salon de l'Agriculture. Au-delà de ce nombre, la tenue de la Semaine de l'Agriculture a généré de très nombreuses interactions sur les réseaux sociaux non prises en compte par ce chiffrage,
• 5 780 inscrits,
• 32 000 vues de l'ensemble des 10 débats organisés sur agriweb.tv, abordant les sujets d’actualités tels que « climat, biodiversité, alimentation, avenir de l’agriculture et de l’élevage après COVID-19 … »,
• 226 600 vues des 113 vidéos (paroles d’agricultrices et d’agriculteurs, reportages, débats en direct, films des partenaires…) diffusées depuis début mai et à revoir sur la chaîne Agriweb.tv,
• 2 360 participants aux débats en direct "live" ont posé plus de 500 questions lors des 10 débats réunissant 50 intervenants. Ce très grand nombre de questions n'a pas permis aux organisateurs de toutes les poser pendant les débats, ils se sont engagés à apporter une réponse personnalisée à chacune.
L'écho de la Semaine de l'Agriculture devrait s'amplifier encore dans les prochains jours grâce aux nombreux "Replay" qui vont être proposés sur les différents médias du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine et ceux de ses partenaires. C'est la particularité de ce nouveau type d'événements : durer bien au-delà des 3 jours de son organisation en ligne.
"Cet événement grand public et professionnel démontre bien que l'agriculture c'est l'affaire de toutes et tous. Nous ferons tout pour pérenniser ce modèle online en complément de nos prochaines manifestations. » souligne notamment le président du Salon Dominique Graciet.

20/05/2020

Débat de Clôture de la Semaine de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine

20/05/2020

La mairie de Bordeaux a décidé de mettre un frein à la fréquentation des quais, devenue excessive dès la levée du confinement. Voici le communiqué de la ville:
"Depuis leur réouverture le 11 mai dernier et avec le retour des beaux jours, les quais de la Garonne sont soumis à une forte affluence de publics et de regroupements, contraire aux mesures sanitaires fixées par le Gouvernement, notamment les règles de distanciation physique.

Après s’être entretenu avec la préfète, Nicolas Florian maire de Bordeaux a décidé de limiter les quais, rives gauche et droite, à un « usage dynamique » uniquement, de manière à assurer le bon ordre, la sécurité et la salubrité publique.

Un arrêté spécifique* prendra effet dès demain, jeudi 21 mai, jusqu’au 10 juillet prochain, interdisant toute activité sédentaire tels que le pique-nique, la sieste, l’activité sportive en stationnement, etc.

*cet arrêté ne concerne pas les activités demandées par les services municipaux ou à tout partenaire ou organisateur dans le cadre des événementiels autorisés par la Ville, contribuant à la vie et la cohésion sociale de la Ville, étant entendu que ces derniers sont encadrés par des dispositifs spécifiquement pris dans le cadre de leur organisation."



Paysud Mag. Responsable: Gilbert Garrouty, journaliste
Contact:info@paysud.com